un peu de tératologie géométrique

Dans le billet précédent, à la fin, je disais que le passage d'un quadrilatère à un autre pouvait se faire avec une

translation, une rotation( ou une symétrie) , une homothétie, une affinité et deux homologies.

J'indiquais que l'on pouvait considérer que l'affinité et l'homothétie étaient des homologies "monstres" si on considère

les éléments à l'infini.

Mais on peut se demander si la translation ne peut pas être considérée de la même façon.

On peut tenter de le deviner avec la manipulation suivante ( il y a d'autres approches).

On travaille avec cabri par exemple.

Voici la BD:

1)

terathomologies-un.jpg2)terathomologie-second.jpg3)terathomologies-troisieme.jpg4)terathomologies3-bis.jpg

5)

terathomologies3-ter-1.jpg6)

terathomologies3-quart.jpg

7)

terathomologies-cinquieme.jpg